Expositions actuelles

HERVÉ DI ROSA, PEINTURES, PEINTURE (1978 - 2018)

20 octobre 2018 - 19 mai 2019

A travers un parcours rassemblant, de 1978 à 2018, une cinquantaine d’œuvres, le Musée du Touquet-Paris-Plage invite à découvrir la démarche artistique d’Hervé
Di Rosa. Cet artiste aux multiples facettes nous donne à voir un langage pictural foisonnant de personnages extraordinaires, aux couleurs franches saturant la toile.

 

Henry Périer, commissaire de l’exposition, revient sur 40 années de peinture : depuis les diptyques sur carton de 1978 aux très grands formats, en passant par une sélection d’œuvres autour de sa série les Deux vagabonds (milieu des années 80), la  famille  des  Renés,  ou  encore  son  célèbre  cycle   Autour  du  Monde    débuté
en 1993...

 

Entré à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris en 1978, Hervé Di Rosa pose rapidement les bases de son langage pictural. « […] Il est un des initiateurs du mouvement de la Figuration libre, un retour à la peinture par le biais d’une réaction expressionniste, exprimée par de jeunes artistes, contre la froidure de l’art conceptuel et de l’art minimal des années 70 […]. »*

 

Ses influences se retrouvent dans la Bande Dessinée (dont il est un fin connaisseur), la culture underground, les objets du quotidien, ou encore les films de série B, etc. C’est également un grand voyageur, un artiste ouvert sur le monde. Inventeur du concept de l’Art Modeste, il est aussi l’héritier de peintres incontournables de la seconde moitié du XXe siècle, comme Matisse ou Dubuffet.

 

L’univers Di Rosien est un extraordinaire mélange de fantastique et de quotidien, non dénué d’une pointe d’humour, dans lequel sont nés de nombreux personnages qui animent ses toiles : Question Marc, Dr Tube, Mique, Submariner, le Monstre vert, l’homme Flèche… pour n’en citer que quelques-uns.

 

Peignant des toiles dignes de scénarios de Science-Fiction, il réalise également des scènes du quotidien et donne vie à des personnages aux traits caricaturaux. Quand certaines de ses oeuvres grouillent d’action débordant parfois même de matière, d’autres sont plus sereines. « […] On l’a souvent appelé « Le Chagall de la BD […] Il y a un dessin de Matisse, de même il existe un dessin Di Rosa. Il y a la couleur de Matisse. Hervé Di Rosa excelle dans la juxtaposition de la monochromie étalée. »*

 

« […] Le parcours proposé dans ce merveilleux écrin du Musée du Touquet-Paris-Plage, nous montre un artiste dans la plénitude de ses moyens, peignant des toiles qui   dévident   une   étonnante   intelligence   de   la   peinture   et   un   métier
d’exception.
[…] »*

 

En partenariat avec LM Magazine et France 3 Hauts-de-France

 

Suivez-nous !

Facebook

Instagram

Newsletter